Prendre l’avion avec des enfants: 4 précieux conseils d’hôtesses de l’air

Si les enfants de plus de 7 ans adorent prendre l’avion, l’inverse est vrai pour les 0-6 ans. Et leurs parents se montrent souvent réticents à l’idée d’entreprendre un long voyage avec leurs bouts de chou. C’est ce que révèle notre enquête. Mais cela ne signifie pas nécessairement que vous devez partir chaque année à la côte. Les hôtesses de l’air TUI Cleo et Joyce viennent à votre rescousse avec 4 conseils pour prendre l’avion avec vos enfants sans stress.

1. En attendant le vol: le plein de divertissement

Les gens aiment voler, mais beaucoup trouvent l’attente jusqu’à l’embarquement pénible. Pour les enfants, elle représente même la partie la moins attrayante du voyage. Prenez donc vos précautions.

  • Tout réside dans la préparation. Mettez tout ce dont vous avez besoin en cabine dans le bagage à main. Optez pour un sac à dos plutôt qu’un trolley: vous aurez ainsi les mains libres dans l’aéroport et à l’embarquement.
  • Arrivez bien à temps. Les enfants ressentent le stress de leurs parents. Mieux vaut être là trop tôt que trop tard.
  • Un aéroport constitue un grand terrain de jeu où il y a toutes sortes de choses à faire. Regarder les avions. Se balader entre les portes d’embarquement. Ou être le premier à repérer les pilotes et les hôtesses de l’air: qui va gagner?
  • Cleo Topalidis, hôtesse de l’air: « Emportez des livres de coloriage, des petits jouets ou une tablette pour occuper vos enfants. Avec leurs propres écouteurs, ils pourront écouter de la musique tranquillement. Dans certains aéroports comme à Ostende, il y a même un espace dédié aux enfants avec toutes sortes de jeux.« 

2. Embarquement

Yes! Lorsque le vol est annoncé, les parents qui voyagent avec des tout-petits peuvent embarquer en priorité, puisque les enfants sont en quelque sorte des VIP. Cleo: « Vous pouvez prendre votre poussette et votre Maxi Cosi jusqu’à la porte de l’avion, où vous devrez les confier au personnel. À l’arrivée, vous les récupérez sur le tapis à bagages. Si vos enfants ne savent pas encore marcher, il est donc pratique d’emporter un porte-bébé à bord. Nous prenons soin des parents et de leurs enfants, et nous les aidons un maximum pour s’installer et se mettre à l’aise. »

  • Pour les boissons, attendez d’être juste avant le décollage, lorsque la pression de l’air dans la cabine est ajustée et que les oreilles bourdonnent.
  • Avant le décollage, aucun film n’est diffusé: la tablette, le smartphone ou le baladeur peut venir à point.

3. Installez-vous et détendez-vous

Ce que les enfants préfèrent durant le vol? Trois éléments sortent du lot: décoller, atterrir et regarder des films. Et ils reçoivent aussi de quoi se régaler. Joyce Wesse, hôtesse de l’air: « Nous distribuons toujours d’abord les petits coussins et les couvertures aux enfants, puis seulement après aux autres passagers. Pour les parents avec des bébés, nous chauffons le biberon à leur demande. Car le fait de boire et d’avaler atténue les douleurs dues à la différence de pression au décollage et à l’atterrissage. Sur nos vols, nous offrons toujours un petit jouet et des crayons de couleur aux enfants. Mais bien entendu, nous vous recommandons aussi d’emporter leur peluche favorite. »
Les enfants de 2 à 12 ans sont également les premiers à recevoir un repas spécialement conçu pour eux. C’est ensuite au tour des adultes. Conseil de Joyce: « Si vos enfants sont difficiles pour manger, prévoyez des tartines avec leur garniture préférée. Contrairement aux boissons, vous pouvez passer le contrôle de sécurité avec de la nourriture. »

Encore quelques recommandations:

  • Prenez suffisamment de jouets, de livres et de friandises.
  • Mettez plusieurs couches à vos enfants. S’il peut faire chaud au début du voyage, l’air dans la cabine peut se rafraîchir à cause de la climatisation.
  • Rendez le vol agréable. Même si vous ne volez pas le soir, créez un petit nid douillet sur le siège avec une couverture et une peluche.
  • Faites-leur sucer un bonbon ou mordre un chewing-gum (de préférence sans sucre) au décollage et à l’atterrissage.

4. Offre de films

Prendre l’avion, c’est un peu comme aller au cinéma. Sur les vols européens, un ou deux films adaptés à tout âge sont projetés en fonction de la durée du vol. Sur les vols intercontinentaux, plus longs, chacun dispose de son propre écran et votre enfant ou vous-même pouvez choisir un film de l’offre. “À côté des films, les enfants adorent aussi les jeux auxquels ils peuvent jouer sur leur écran, comme le bowling”, précise Joyce.
Les tout-petits peuvent avoir une crise de larmes incontrôlable, même pendant le vol. « Si les pleurs ne s’arrêtent pas, nous invitons les parents à rester quelque temps dans la cuisine de bord avec leur bébé. Ainsi, les autres passagers sont moins importunés et les parents moins stressés, » explique Cleo.
À la fin du vol, Joyce essaie de remettre un diplôme à tous les enfants qui ont été sages. Lorsqu’ils sortent de l’avion, ils peuvent jeter un coup d’œil au cockpit depuis la cuisine et donner au pilote le dessin qu’ils ont fait avec leurs crayons de couleur.

Récits similaires
#myTUImoment