Chichén Itzá: partez à la découverte de la mystérieuse cité maya

Au cœur de la jungle de la péninsule du Yucatán au Mexique se trouve Chichén Itzá. Vous aimez la culture et l’histoire? Alors cette mystérieuse cité maya de l’est du Mexique est probablement déjà sur votre bucket-list. Sa principale attraction? La célèbre pyramide de Kukulcán, mais il y a bien plus. Ce n’est pas pour rien si l’ensemble du complexe a été désigné en 2007 comme l’une des sept merveilles du monde moderne. Dans ce blog, nous vous présentons l’histoire et les immanquables de Chichén Itzá, avec des conseils pratiques pour votre visite. En route avec nous pour un voyage de découverte?

L’histoire de Chichén Itzá, ville des sorcières de l’eau

Chichén Itzá, dans l’actuel Mexique, a été fondée par les Itzáes (ou sorcières de l’eau) au 5e siècle de notre ère. Chichén signifie « bouche du puits » et Itzá fait donc référence à ses fondateurs. La ville a été conquise en 987 par le légendaire roi de Tula: Topiltzin. Déposé par son frère à Tula, le souverain toltèque déchu s’était tourné vers l’est et avait trouvé Chichén Itzá sur sa route. Topiltzin était un adorateur du dieu Quetzalcóatl, que les Mayas appelaient Kukulcán. L’influence toltèque est clairement visible dans la partie nord de la ville maya, avec la pyramide de Kukulcán qui attire tous les regards.


Voir plus de merveilles du monde? Découvrez les sept d’entre elles.


Les points forts de Chichén Itzá

Chichén Itzá doit son existence à la présence du Cénote sacré, une grotte contenant de l’eau formée par une rivière souterraine. Le Cénote sacré était considéré comme le centre du monde par les fondateurs et tous les habitants ultérieurs de Chichén Itzá; il était aussi vu comme la porte du monde souterrain, ce qui en a fait le théâtre de scènes macabres. C’est qu’à l’époque des Mayas le sacrifice humain faisait partie des coutumes. Après le rituel sanglant, qui consistait souvent à extraire le cœur du thorax de la victime, celle-ci était abandonnée dans le cénote, déjà sur la route du monde souterrain… Le cénote sacré est situé à l’extrême nord de Chichén Itzá et est le point de départ idéal pour explorer les principales curiosités du complexe.

La mystérieuse pyramide de Kukulcán

La structure la plus mystérieuse et la plus ingénieuse de Chichén Itzá est la pyramide de Kukulcán, également appelée El Castillo. Ce monument consacré au dieu Kukulcán reflète le calendrier des mayas et même celui qui est aujourd’hui le nôtre: si l’on additionne le nombre de marches sur les quatre faces de la pyramide, on obtient le nombre 365. Deux fois par an, au début du printemps et de l’automne, l’ombre tombe le long des marches de telle sorte qu’elle ressemble à un serpent qui rampe. Saviez-vous déjà que Kukulcán veut dire « serpent à plumes »…? Mystérieux, n’est-ce pas?

Des maîtres de l’astronomie, grâce à l’Observatoire

Nous savons que les Mayas possédaient une connaissance poussée de l’astronomie, ayant étudié le soleil, la lune et plusieurs planètes visibles telles que Vénus, Mars et Mercure. Aujourd’hui encore, les scientifiques sont impressionnés par les connaissances astronomiques des Mayas. Ils connaissaient très précisément la durée d’une année solaire et savaient que Vénus met 584 jours pour effectuer une orbite autour du soleil. L’Observatoire de Chichén Itzá, haut de plus de 20 mètres, était autrefois le lieu des observations astronomiques. Seul bâtiment circulaire de Chichén Itzá, il est surnommé El Caracol, ce qui signifie (comme il se doit) escargot en espagnol; le nom fait également référence à l’escalier en colimaçon de la coupole de l’Observatoire.

Le terrain de jeu de balle: plutôt gagner ou plutôt perdre?

N’allez pas croire que les Mayas pratiquaient leur jeu de balle sur ce terrain pour se divertir ou améliorer leur condition physique. Non, le jeu de balle sur ce terrain était de nature purement rituelle et symbolique, car les rencontres étaient autant de reconstitutions de la bataille mythique entre le jour et la nuit. En ce qui concerne les règles, on sait que le ballon ne pouvait être touché qu’avec les hanches et les cuisses. On ne sait comment le score était tenu et le vainqueur désigné, mais ce que nous savons c’est qu’il arrivait que le vainqueur aussi bien que le vaincu soient sacrifiés.


Pour les cinéphiles: le film de James Bond Permis de tuer a été tourné en partie à Chichén Itzá.


Chichén Itzá en pratique

Si vous voulez tout voir de Chichén Itzá au Mexique, prévoyez le temps nécessaire, car la ville est très grande puisqu’elle s’étend sur 6 kilomètres carrés. Pour s’immerger pleinement, il est préférable de consacrer quelques jours à la visite. Ne vous y promenez pas seul sans les explications d’un expert, vous y perdriez beaucoup. Vous découvrirez la ville à peu de frais grâce à une visite audio. N’oubliez pas vos écouteurs. Votre temps est limité et votre budget suffisant? Réservez alors une visite avec un guide privé. Si vous souhaitez visiter Chichén Itzá depuis la station balnéaire mexicaine de Playa del Carmen, pensez à une excursion organisée.

Quoi qu’il en soit, Chichén Itzá et le reste de l’intérieur du Yucatán se combinent parfaitement avec des vacances à la plage sur la Riviera Maya. Vous pouvez aussi réserver un circuit et, outre Chichén Itzá, vous émerveiller devant la ville coloniale de Mérida et d’autres cités mayas telles que Coba et Tulum.

Direction le Mexique? Découvrez les avantages d’un circuit organisé ou prenez la route au petit bonheur la chance. Partir plus près de chez vous? C’est possible: découvrez l’Europe en circuit ou en road trip.

Découvrez-en plus sur: Action!   Amérique   Caraïbes   Mexique   Une virée ensemble  
Récits similaires