6 raisons de courir un marathon dans une métropole

Je me suis inscrite au marathon de New York sur un coup de tête. Eh oui, le chemin à parcourir n’était pas de tout repos. L’entraînement pendant des heures, des jours, des semaines… Les envies d’abandonner… Tomber et toujours se relever… Sans parler des douleurs musculaires. Mais je n’aurais raté ça pour rien au monde. Vraiment! Je vous explique.

1. Vous tissez un lien particulier

Courir un marathon permet de découvrir une (nouvelle) ville de façon originale. Il vous fait passer par des endroits où vous n’iriez peut-être pas autrement et offre une perspective totalement différente de la ville, à laquelle vous vous sentirez encore plus attaché(e) après votre course. Autre avantage: après un marathon, il faut beaucoup manger. Une belle excuse pour se laisser un peu aller et déguster les spécialités locales. Alors, n’hésitez pas, cédez face au cheesecake!

2. Vous barrez une ligne de votre bucket list

Nombreux sont ceux qui écrivent « courir un marathon » en haut de leur bucket list. Pourquoi ne pas réaliser ce souhait au plus vite? Par exemple avec le roi des marathons, celui de New York City. Ou avec une autre course tout aussi spéciale, comme celle de Spitzberg, le marathon le plus septentrional et le seul du monde gardé par des ours polaires. Restez attentif pendant que vous courez!

3. Vous ramenez un souvenir particulier

Après chaque marathon, vous recevez une médaille. Et bien entendu, on le fait aussi un peu pour ça. Une médaille est un souvenir qui reste littéralement gravé, le plus unique qu’on puisse acquérir. Prévoyez bien entendu de passer quelques jours dans la ville de votre marathon. Pour visiter, mais aussi pour le Medal Monday, le lendemain du marathon. Tout le monde montre alors sa médaille bien méritée, ça fait partie de l’expérience.

4. L’ambiance est différente partout

L’atmosphère est complètement différente dans chaque pays, dans chaque ville. Les Américains par exemple sont des supporters exceptionnels. Pendant le marathon de New York, je me suis sentie comme une reine durant les 42 km. Mon nom était écrit dans mon dos et j’entendais tout le temps: « ESMA, YOU GOT THIS!!! ». On sent un lien très fort avec les autres coureurs. Peu importe d’où l’on vient, on participe tous avec le même objectif: rejoindre l’arrivée. Que diriez-vous du marathon d’Athènes? Le berceau du sport. La distance du marathon (42,195 km) vient de la légende de Phidippidès, qui courut de Marathon à Athènes pour délivrer un important message.

5. Un voyage sans tracas

Votre seul souci lors d’un voyage dédié au marathon, c’est d’atteindre l’arrivée. Pour le reste, TUI Sports s’occupe de tout. Le représentant vous emmène de l’aéroport à l’hôtel et va chercher votre droit au départ. La veille du marathon, vous aurez une réunion avec tous les coureurs TUI Sports pour tout savoir sur le déroulement de la journée. Si vous emmenez des supporters, ils ne doivent pas s’en faire non plus. Ils se rendront dans différents points de ralliement de supporters d’où ils pourront vous voir plusieurs fois en action. Et vous encourager bien entendu. Tout ce qu’il vous reste à faire, c’est courir les 42,195 km. Un jeu d’enfant 😉

6. Vous continuez à rêver

Courir un marathon est une véritable performance. Mais il n’y a si fort qui ne trouve son maître. Certains coureurs participent à tous les Marathon Majors. Il y en a six au total: Berlin, Chicago, New York, Londres, Tokyo et Boston. Si vous atteignez l’arrivée de tous ces marathons, vous pourrez vous vanter d’être un Six Star Finisher. Et ce titre est couronné de la médaille Six Star tant convoitée. Tous les rêves sont permis, n’est-ce pas?

Vous n’êtes pas motivé(e) pour un marathon, mais bien pour un autre voyage sportif ou des vacances avec un peu de sport? Regardez comment revenir à la maison les batteries rechargées.

Vacancière professionnelle, bourlingueuse amatrice de road trips, d’îles et de citytrips. Sa fonction au département "Product Zon" (vacances au soleil) chez TUI l’a métamorphosée en une véri...

Récits similaires