Et donc, nous avons découvert Cuba avec les enfants.

L’Amérique centrale regorge d’endroits magnifiques. Mais Cuba s’est imposée à nous. Peut-être avons-nous été attirés par son histoire et sa situation politico-économique mouvementées, ou alors par sa splendeur et son côté très coloré avec une population tout aussi colorée…? Bref, quoi qu’il en soit, Cuba éveille la curiosité, car quand nous avons eu l’opportunité de nous plonger dans son atmosphère, nous avons dû admettre que nos connaissances du pays n’étaient pas vraiment au point. Et que l’île incarnait l’exemple parfait de la raison pour laquelle nous voyageons avec nos enfants! Découvrir de nouvelles cultures, s’immerger dans un univers différent du nôtre et leur montrer ne fût-ce qu’une partie infime des splendeurs de Dame nature. Cuba était l’endroit idéal pour une bonne dose de « world schooling ». Envie de connaître les plus beaux endroits de Cuba et nos conseils pour un road trip réussi avec les enfants? Faites défiler!

1. La Havane

Capitale d’une île boycottée par les États-Unis à cause de son idéologie communiste, La Havane constitue un lieu mystérieux. On se demandait déjà à haute voix à quelle ambiance devions-nous nous attendre et nous étions très curieux à mesure que nous nous rapprochions de cette ville très colorée, nos deux enfants installés sur la banquette arrière. Dès l’instant où nous vous avons atteint les petites rues étroites, force a été de constater que nos enfants étaient d’humeur à explorer la ville à la simple vision des maisons tantôt rose vif, tantôt vert ou bleu éclatant.

À la conquête de La Habana Vieja

La Vieille Havane forme le cœur historique. On y déambule dans des ruelles étroites qui longent des centaines de petits magasins, bars et stands. Ici, on ne peut pas vraiment parler de grand magasin ou kiosques. Les routes cahoteuses ont beau ne pas être top pour les poussettes – nous l’avons d’ailleurs appris à nos dépens -, les insulaires ne sont pas pressés de les refaire. Installez-vous dans un bar avec terrasse voire avec jardin, et observez le mélange hétéroclite de passants, pendant qu’un groupe de musique live vous transporte dans le monde de la salsa. La Havane est une ville avec un côté pile et un côté face. Chaque voiture colorée amène son lot d’odeurs de gaz d’échappement laissées sur son passage, chaque façade grandiose est associée à un mur effondré et chaque passant souriant que vous croisez a son équivalent triste. À nos yeux, ces contrastes définissent cette ambiance difficile à décrire mais qui fait que la ville nous attire comme des aimants. Une ambiance dont nous aurions voulu et pu profiter encore très longtemps.

Un tour de ville avec style

Ces vieilles voitures américaines vintage sont omniprésentes dans la ville. Ne soyez pas effrayé par l’attrait touristique suscité par un véhicule de ce genre. Il est évident que ce n’est pas le moyen de locomotion de l’employé cubain de classe moyenne, qui se rend au boulot avec les spécimens les moins bien entretenus :-). Nous avons cherché et déniché une cabrio vintage au Parque Central et avons fait une virée dans la Vieille Havane ainsi que dans La Havane moderne, à la découverte d’endroits légendaires comme le Capitole et la Plaza de la Revolución.

2. Varadero

Besoin de passer quelques jours à la plage, au bord de la mer bleu azur, sous les palmiers ondulants, un cocktail dans une main, un magazine dans l’autre, pendant que les enfants batifolent dans la piscine à bonne distance? Bienvenue à Varadero, où les complexes se succèdent. Nous avons pris un hébergement chez TUI au Paradisus Varadero Resort & Spa.

Cueva de Saturno

Varadero propose évidemment bien plus qu’une offre astronomique d’hôtels et de complexes. Nous avons d’ailleurs visité la « Cueva de Saturno », à une grosse demi-heure de route de notre hôtel. On peut s’y baigner dans l’eau cristalline d’un complexe de grottes. Au contact de la température de l’eau, on était content de ne pas avoir prévu toute la journée sur place. Mais ce n’était pas non plus le but. Car une demi-heure suffit amplement à vivre la magie des lieux. Comme on dit, on engrange de nouvelles expériences. Conseil: essayez d’y arriver le plus tôt possible, à l’aube, pour éviter les hordes de visiteurs et pour voir encore le soleil pénétrer à l’intérieur de la grotte à travers une petite fente.

Playa Coral

Une fois que vous avez passé du temps à la « Cueva de Saturno », vous pouvez également faire étape à Playa Coral et contempler les effets néfastes de l’ouragan Irma. Jadis, Playa Coral était populaire pour le snorkeling, car elle est toute proche d’un récif corallien. Aujourd’hui, elle n’abrite plus que les ruines de ce qui fut autrefois un lieu divertissant. Aux dires de notre taximan, c’était le spot de snorkeling préféré des Cubains. En revanche, une centaine de mètres plus loin, vous avez la zone touristique (Coral Beach), d’où on organise encore des sorties spéciales snorkeling. Le drame dans cette situation est le choix dans la reconstruction de ce qui a été détruit par l’ouragan. Des fonds ont été libérés pour Coral Beach, où les touristes venaient faire du snorkeling. Par contre, la Playa Coral des Cubains est toujours dévastée et, à cause du système, ils n’ont pas les ressources pour entamer les travaux.

3. Trinidad

Notre vieille voiture de location (déjà entendu parler d’une Geely?) nous a déjà prouvé quelques fois que le look pouvait être trompeur. Car même si on dirait que ce spécimen rare est au bout de sa vie et ne semble plus supporter le moindre kilomètre au compteur, il est étonnamment têtu dans l’exécution de sa mission. Il nous a fait les 250 km aller-retour pour Trinidad.

Bienvenue en 1910

Dès le moment où nous sommes arrivés dans la ville au volant de notre Geely qui souffrait sur les routes pavées, nous avons eu le coup de foudre: on se serait vraiment cru cent ans en arrière. Si on fait abstraction de l’électricité, on était tout à coup plongé au début du 20e siècle. Car même les chevaux et les charrettes sont monnaie courante partout à Cuba. Eh non, ce n’est pas une attraction pour appâter les touristes, c’est bel et bien un moyen de transport indispensable à la mobilité des Cubains. Ici aussi, les façades très colorées nous ont procuré instantanément un sentiment de gaieté, pendant que le soleil faisait de son mieux pour nous brûler la peau. C’est que le soleil tapait très fort ce jour-là et vu que les rues sont étroites, malgré la proximité immédiate de la mer, il n’y avait aucune brise pour nous procurer un peu de fraicheur.

Shopping 1.0

Pendant que vous déambulez à travers les petites rues étroites, vous tombez inévitablement sur un marché où la population achète des produits locaux. Cela va des bijoux et des sandales en cuir aux petits sacs faits au crochet. Les gens prétendent que tous est artisanal et j’espère sincèrement que c’est bien le cas. Pour Elodie, il a suffi de lui acheter un petit sac à main brodé, et sa journée était réussie.

Vue panoramique sur la ville

N’oubliez pas d’admirer la ville de tout en haut. Depuis la tour d’observation du Palacio Cantero, vous bénéficiez d’une vue grandiose sur la partie ancienne de Trinidad. Par contre, l’ascension est épique pour les grimpeurs occasionnels, surtout avec un bébé dans les bras. 🙂

4. El Nicho

Grâce à ses étés humides et à ses températures élevées, l’arrière-pays cubain est une jungle au vert intense tout au long de l’année. Au cœur de cette végétation luxuriante, en plein milieu d’un paysage vallonné, se niche El Nicho. Il s’agit de l’une des nombreuses cascades dont Cuba foisonne. Contrairement à la Cueva de Saturno, les chutes El Nicho sont peu fréquentées. On peut y faire une longue promenade jusqu’au sommet de la cascade. Et même nager par endroits dans le courant de la cascade qui est d’ailleurs facilement accessible. Il fait un peu frisquet dans l’eau, mais c’est rafraichissant après la montée escarpée. Les enfants sont complètement dans leur élément et ont l’impression de se transformer en Tarzan et Jane. Marcher, monter, escalader et sauter… on a tout fait et cela a rendu notre escapade en famille inoubliable.

Comme je l’ai évoqué, le chemin qui nous mène au site d’El Nicho est vallonné et notre chère Geely a fait de son mieux pour survivre aux montées et, dès lors, aux descentes cahoteuses. Tout le temps en première, avec un moteur dont le bruit était audible de très loin. Ouais, c’est comme ça que nous sommes arrivés aux chutes d’El Nicho. Trop bien!

Et la semaine est passée à une de ces vitesses…

La conclusion au bout d’une semaine? Cuba est un pays fantastique et surtout intrigant. Si vous voulez comprendre le mode de vie des habitants diamétralement différent du nôtre avec d’autres us et coutumes et d’autres législations, alors nous vous recommandons vivement Cuba. Nous n’avions aucune idée du degré d’emprise que pouvait avoir un régime politique sur un État; les gens se débrouillent et, pour chaque porte fermée, il y a toujours une porte de sortie à Cuba. Mais des portes fermées, il y en a des tas. Nous avons donc tenté de profiter d’un maximum de facettes que Cuba a à offrir, mais nous sommes loin d’avoir pu faire tout ce que nous aurions aimé. Les enfants sont déjà capables de suivre notre rythme, mais en leur présence, impossible de refuser un moment de détente ou de baignade supplémentaire. La première fois, on restera peut-être une semaine de plus.

Les voyages avec des enfants, pas des aventures? Détrompez-vous! Katrien, Ludovic, Bas et Elodie vous démontrent pourquoi un voyage en famille est une grande réussite à tous les coups pour tout le...

Récits similaires