Le job d’hôtesse de l’air chez TUI en été: Gaëtane nous parle de ses meilleurs moments à bord

L’été… On a hâte d’y être! Récupérer après de longues journées de travail, le soleil au contact de la peau, idéalement dans une magnifique destination. Mais quid si l’été est justement la période de travail la plus intense? Gaëtane, hôtesse de l’air chez TUI, en sait quelque chose: le personnel navigant de TUI en est ravi. Elle nous explique pourquoi elle préfère les mois intensifs de l’été et nous révèle où elle adore passer ses vacances en tant qu’hôtesse de l’air.

Pourquoi l’été est aussi chouette lorsqu’on est hôtesse de l’air chez TUI?

Pour le personnel navigant de TUI, les mois d’été sont les plus chargés de l’année. En principe (comprenez avant le coronavirus), toutes les destinations sont ouvertes et nous volons aussi vers de nombreux autres endroits du monde. Notre planning n’est donc jamais le même d’une semaine à l’autre et il y a énormément de diversité d’un endroit à l’autre. En été, nous accueillons souvent les plus jeunes passagers. Pour les petits, monter à bord reste une expérience magique. Cela nous motive encore plus pour faire en sorte que leur vol soit inoubliable. J’espère que cela sera à nouveau possible l’été prochain.

En tant qu’hôtesse de l’air chez TUI, quel est le moment le plus mémorable de ta carrière?

Très difficile de n’en choisir qu’un seul. J’ai vécu tellement de moments chouettes et mémorables chez TUI. Par exemple, j’ai emmené mon frère au Cap-Vert. J’ai aussi fêté le Nouvel An avec mon ami en République dominicaine. Ou encore, durant mes pauses à bord, je profite souvent des plus belles vues. Sans compter bien évidemment tous les bons moments que je passe avec nos voyageurs. Je n’oublierai jamais le jour où un petit garçon est venu me poser des tas de questions. Il rêvait de devenir steward. Du coup, on a pris une photo tous les deux. Chaque fois que je regarde cette photo, je me demande s’il a déjà réalisé son rêve. Parfois, le bonheur se trouve dans les choses simples. Une fois, un couple est monté à bord et nous a offert une boîte de pralines. « Merci de vous occuper si bien de nous ». Vous voyez, c’est pour ça que je fais ce métier. J’en retire une immense satisfaction.

Quelles sont les meilleures destinations à découvrir l’été en tant qu’hôtesse?

On n’en fait pas étalage mais au fond, pour nous, membres d’équipage, c’est l’été toute l’année. Dans la plupart des destinations que nous desservons, il fait beau toute l’année. Pendant la haute saison, j’apprécie tout particulièrement de voler jusqu’à Palma de Majorque. Comme la durée de vol est courte, c’est la destination de vacances parfaite pour les familles avec des enfants en bas âge qui prennent l’avion pour la première fois. En tant qu’hôtesse, vous apportez une vraie plus-value aux passagers en prenant la peine de leur expliquer les choses et en les aidant durant ce voyage de découverte. Ce sont les vols que je préfère.


Gaëtane nous explique aussi: Comment une hôtesse reste en forme?


Rencontres-tu souvent les mêmes collègues à bord?

Cela varie énormément. Surtout l’été, aucune journée d’une hôtesse de l’air ne se ressemble. La diversité réside non seulement dans les destinations que nous desservons, mais aussi dans les collègues avec qui nous volons. Le travail est d’autant plus chouette dans ces conditions; on fait plus ample connaissance avec de nombreux collègues. D’ailleurs, grâce à TUI fly, j’ai trouvé l’amour en plein vol. Et comme nous avons tous reçu une formation commune, on peut travailler sans problème les uns avec les autres. Une fois le vol terminé, on se dit en rigolant: « À dans trois ans, hein! ».

Vas-tu repartir en vacances? Comment te sens-tu dans la peau d’un passager à bord par rapport à ton statut d’hôtesse?

Pour moi, être en vacances, c’est rester à la maison. On est tellement parti souvent pour le boulot qu’on apprécie vraiment de pouvoir se relaxer chez soi. Et quand je pars en vacances, je privilégie une destination au soleil. Je suis une vraie fan de soleil selon le questionnaire de TUI concernant le type de voyageur. Mais quand je me glisse dans la peau du passager à bord de l’avion, je peux difficilement tenir en place. Je préfère tout simplement travailler!

Découvrez-en plus sur: Dans les coulisses   Faites plus ample connaissance  
Récits similaires