Comment ne pas rester collé à son smartphone en vacances

Nous ne pouvons malheureusement pas le nier: nous sommes tous complètement accros à nos smartphones. Mais il n’y a rien d’étonnant à cela. Après des années de recherche, les entreprises comme Google et Facebook savent exactement comment nous inciter à consulter sans cesse nos téléphones. Et ce n’est pas tout: il y a toujours quelque chose que nous voulons ou que nous pouvons chercher. Les prévisions météo pour demain, les heures de départ de votre train ou l’actualité du jour. Tant que vous avez votre téléphone en main, vous pouvez aussi envoyer un message à votre maman pour lui demander comment elle va. Et avant même de vous en rendre compte, vous vous trouvez embarqué dans toutes sortes de conversations que vous avez vous-même initiées.

Smartphones et stress

Est-ce vraiment si grave? En réalité, oui. Tout d’abord, la science établit un lien de plus en plus évident entre les smartphones et le stress. Des chercheurs danois ont par exemple mené une étude en 2015 sur l’utilisation des réseaux sociaux. Les 1100 participants, qui n’ont pas pu utiliser Facebook pendant une semaine, se sentaient plus heureux et moins stressés à la fin de l’expérience. Une autre étude réalisée au Canada a démontré que la consultation excessive de vos e-mails provoque du stress. Les participants, qui n’ont pu consulter leur boîte mail que trois fois par jour, étaient beaucoup moins stressés au bout des deux semaines d’expérience.

Moins de contact avec les autres et moins de sexe

Selon des chercheurs d’université coréens, l’utilisation répétée du smartphone entraînerait même un déséquilibre chimique dans le cerveau, ce qui nous rendrait plus sujets aux dépressions et aux angoisses. L’université de San Diego a découvert qu’à cause de leur smartphone, les gens avaient une vie sociale et sexuelle moins active, et se sentaient plus souvent seuls. Et vous savez pertinemment que la lumière bleue de votre smartphone perturbe le processus d’endormissement.

Même en vacances

En résumé: ces appareils sont peut-être pratiques, mais ils sont désastreux. Nous en sommes, semble-t-il, de plus en plus conscients, mais nous ne passons pas vraiment à l’acte. Nous serions tentés de croire que nous sommes capables de nous passer de notre téléphone en vacances – une période pendant laquelle nous ne devons pas travailler et pendant laquelle nous sommes loin des amis et des obligations. Mais c’est tout le contraire. Le site néerlandais hotels.com a par exemple étudié le comportement de 10 000 personnes de 31 villes différentes par rapport à leur smartphone. Il s’avère que nos voisins du nord passent quand même 2,5 heures par jour sur leur téléphone en vacances. Les Belges ne doivent probablement pas faire mieux en la matière. Que faisons-nous durant tout ce temps sur cet écran? Principalement fouiner sur les réseaux sociaux (48 %), lire l’actualité (29 %) et consulter nos applis de voyage et nos e-mails (28 %).

Comment utiliser moins souvent votre smartphone

2,5 heures, cela fait beaucoup. Vous auriez pu consacrer ce temps à des activités plus intéressantes et plus saines. Vous balader sur la plage, nager, lire un bon livre ou simplement ne rien faire – afin de rentrer pour une fois de vacances bien reposé et totalement déconnecté du travail. Comment limiter l’utilisation de son smartphone en vacances? Nous vous donnons quatre conseils transmis au NRC (un quotidien néerlandais) par des spécialistes de la dépendance et le Center for Humane Technology (CHT), en prenant soin d’y ajouter un dernier tuyau. À noter que les cinq conseils peuvent aussi parfaitement s’appliquer après vos vacances.

1. Utilisez votre téléphone de manière plus consciente, et moins en pilote automatique

Vous avez certainement déjà vécu cette situation. Tout à coup, vous saisissez votre téléphone sans vraiment savoir pourquoi. Pour rompre cet automatisme, il est recommandé de rendre votre téléphone moins accessible. Ne le déposez plus sur votre table (de plage), mais mettez-le au fond de votre sac ou de votre veste, ou de l’autre côté de la pièce. Une autre option est l’instauration d’une limite de temps ou le recours à une appli qui bloque certains sites à des moments que vous avez choisis.

2. Rendez votre smartphone moins attrayant

Cette méthode va peut-être vous sembler étrange, mais vous pouvez rendre votre téléphone moins attrayant en basculant l’affichage de votre écran en noir et blanc. Cela affaiblit une partie des stimuli qui influencent votre comportement. Une autre manière de rendre votre smartphone moins attrayant est de ne pas mettre vos applis favorites sur votre premier écran, mais de les déplacer vers votre deuxième ou troisième écran. Les « cacher » dans des dossiers sur la deuxième ou troisième page est encore plus efficace.

3. Trouvez des alternatives

Lorsque nous arrêtons de fumer, nous nous tournons vers la nourriture (parfois à l’excès). Heureusement, les alternatives au smartphone sont beaucoup plus saines. Mieux encore: la lecture d’un livre est même bénéfique pour votre santé. Allez explorer les environs ou faites de l’exercice. Cela vous permettra de recharger vos batteries avant votre retour de vacances. Vous avez également la possibilité d’utiliser des enceintes connectées associées à un assistant intelligent, comme Alexa, Siri ou Google Assistant. Grâce à la commande vocale, vous serez moins tenté de vous emparer de votre téléphone.

4. Analysez votre comportement

Comme lors d’une perte de poids, vous devez vraiment vouloir réduire l’utilisation de votre téléphone. Pour ce faire, un électrochoc est parfois nécessaire. Vous pouvez très facilement le provoquer vous-même à l’aide d’applis comme Moment ou Instant qui mesurent l’utilisation de votre téléphone. Vous êtes horrifié par le temps que vous passez sur votre écran? Il est temps de remédier à cette situation.

5. Meaningful

Pour finir, un dernier petit conseil qui nous vient de la psychologue australienne Jocelyn Brewer. Elle ne croit pas en l’efficacité d’une détox complète lorsqu’il s’agit de l’utilisation du smartphone, mais elle plaide pour « un régime sain » basé sur les trois M: mindful, meaningful, moderate. Nous avons déjà abordé ci-dessus les aspects mindful et moderate – en les formulant autrement, certes. Soyez conscient de votre utilisation (mindful) et veillez à ce que le téléphone ne joue pas le premier rôle de votre vie (moderate). Nous aimerions ajouter le troisième aspect à cette liste de conseils: meaningful. Autrement dit: vous voulez passer en revue les publications sur Instagram? Faites-le à condition de prendre conscience de votre envie, et de ne pas agir par automatisme ou par ennui.

La lecture de cet article vous a donné envie de prendre de bonnes résolutions? Allez chercher votre bucket list et consultez nos destinations Last Minute. Bonnes vacances!

Récits similaires
#myTUImoment